Chronique : Christophe Honoré, « Ton père »

Christophe Honore, Ton père, Les Rivages d'Onitsha

Chronique : Christophe Honoré, « Ton père »

L’auteur Christophe Honoré :

Cinéaste, metteur en scène de théâtre et d’opéra, Christophe Honoré est aussi un écrivain qui livre, dans ce roman en traits et portraits, le récit de la vie d’un homme qui lui ressemble.

Chronique du roman « Ton père » :

A partir d’un mot épinglé que sa fille de douze ans a trouvé sur la porte d’entrée « Guerre et paix : contrepèterie douteuse », l’enquête commence pour découvrir qui s’en prend à un père gay. Il nous fait vivre, en 14 chapitres et 16 portraits dont la moitié sont de l’auteur-photographe, cette traversée inquiète qui ouvre aussi sur l’histoire d’une vie.

Une vie marquée par ce que le monde hétéro-normé considère comme les petits riens de l’homophobie, et tout particulièrement par la double trahison des normes hétéro et gay que constitue le fait d’être gay et père : c’est être doublement suspect, aux yeux de bien des hétéros comme de bien des homos ! Un déclencheur de l’écriture de ce livre a été la violence homophobe des manifestations contre le mariage pour tous, où l’on affirmait qu’un père gay ou une mère lesbienne ne pouvaient être que dangereux pour l’enfant.

Christophe Honoré évoque les grands écrivains homosexuels, ses grands frères, dont toute une génération a eu l’horizon du tombeau par le SIDA, et donne une singularité à son propos par son témoignage sur la paternité gay et le malaise qui l’entoure dans notre société. Il revient sur son adolescence et son double désir d’aimer les hommes et d’avoir des enfants ; la mort de son père, quand il avait quinze ans, n’a sans doute pas été pour rien dans ce désir de filiation. Ce qui, dans une génération pour qui le préservatif signifiait la vie, supposait qu’il y renonçât pour devenir père, et se départît de toute méfiance à l’égard d’autrui.

Tout cela, il le revit à partir de l’incident de la contrepèterie homophobe trouvée sur sa porte par sa fille, à qui il s’adresse, dans ce livre intitulé Ton père.

Pour commander ce livre :

Cette chronique vous a plu et vous donne envie d’en lire davantage, découvrez, dès à présent, cet ouvrage à la librairie indépendante Les Rivages d’Onitsha, à Roanne (ex librairie Mayol).

Mots-clés supplémentaires

  • Les Rivages d’Onitsha Roanne
  • Librairie indépendante
  • Contrepèterie
  • Filiation
  • Fille
  • Gay
  • Homophobie
  • Normes
  • Paternité,
  • Père
  • Portraits
  • SIDA

Edition Mercure de France, juin 2017, ISBN 978-27-152-3565-6, 19€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *